Dernier week-end pour l'été de la photographie

Exposition Au Palais des Beaux-Arts, au Botanique, à l'Iselp et dans bien d'autres lieux à Bruxelles et dans le pays

De la photo plein les yeux durant deux mois, c'était le pari des organisateurs du premier Eté de la photographie. Mais, en vacances,
le temps file à une allure affolante. Voici donc que déjà certaines expositions, et non des moindres, ferment leurs portes.

Si à Anvers, à Charleroi ou encore à Bruxelles, chez Contretype (le très bel ensemble Mar Mater Materia) ou à l'hôtel de ville (les photographes finlandais de l'école d'Helsinki), les expositions se prolongent jusqu'au 10 septembre, il n'en va pas de même avec le Botanique, le Palais des Beaux-Arts ou encore l'Iselp qui clôturent les festivités ce week-end. Plus que quelques heures donc pour faire le tour de ces expos de très belle qualité.

Deux cents oeuvres

Au Palais des beaux-arts, Click Doubleclick regroupe près de 200 oeuvres interrogeant la notion de document dans la photographie actuelle. Monté par Thomas Weski pour la Haus der Kunst de Munich, cet ensemble très impressionnant trouve un écrin idéal dans les multiples salles des Beaux-Arts. Accueilli par un Jeff Wall posant plusieurs questions centrales sur le statut de la photographie, le visiteur découvre les travaux de Rineke Dijkstra, Paul Graham, Andreas Gurski, Martin Parr, Luc Delahaye, Dirk Braeckman et de nombreux autres. Un superbe parcours de photographie contemporaine où les grands formats et la couleur se taillent la part du lion.

A quelques centaines de mètres de là, le Botanique accueille Dimensions intérieures, exposition qui fait la part belle aux photographes s'interrogeant sur l'individu, l'intime, le quotidien. Un parcours passionnant rassemblant de nombreux photographes belges de talent souvent montrés par le passé à la galerie Contretype. Si cette dernière a permis de découvrir bon nombre d'entre eux, l'exposition du Botanique, mise sur pied par Anne Wauters, leur donne une visibilité « grand public » qu'ils avaient rarement eue par le passé.

Outre les Belges Fastenaekens, Chantal Maes, Jean-Louis Vanesch et bien d'autres, on peut aussi y voir la Française Veronique Ellena. On retrouve celle-ci, en solo, à l'Iselp pour une plongée dans les différentes étapes de son travail, depuis les portraits de familiers jusqu'aux paysages récemment réalisés.

Oubliez le temps pourri, offrez-vous une orgie d'images avant la rentrée !

« Click Doubleclick », Palais des Beaux-Arts, rue Ravenstein 23, ces samedi et dimanche de 10 à 18 heures.

« Dimensions intérieures » au Botanique, ces samedi et dimanche de 11 à 18 heures.

Véronique Ellena, à l'Iselp, 31 boulevard de Waterloo, ce samedi de 11 à 17 h30.

Eté de la photographie, 02-507.82.00, www.etedelaphotographie.be

 WYNANTS,JEAN-MARIE

"Le Soir", samedi 26 août 2006

<<<