Une beauté naturelle

À côté de cela, quel bain de fraîcheur que le romantisme un peu mélancolique des photos en noir et blanc de Lucia Radochonska et Jean-Louis Vanesch!
À vivre ensemble depuis trois décennies, ils ont tellement assimilé leur façon de voir qu’on les distingue difficilement l’un de l’autre. En dehors de cette première période où Lucia Radochonska captait des portraits poétiques d’enfants en train, tout simplement, de vivre, les deux photographes restituent
à l’image sa beauté naturelle, par leur seule volonté de travailler pénombre et lumière, en saisissant de l’instantané un côté fugace qu’ils rendent d’éternité. Un cheval noir immobile dans la pureté de la neige, un chat tigré bondissant sur une vitre, un pot de fleur respirant sur une fenêtre, un vallon qui ondule dans
la brume, une route qui zigzague dans la forêt…

Quoi de plus simple et de plus quotidien que cet art qu’ils marquent à la fois
du sceau de la discrétion et de la modestie?

Jean Jour